Magazine et Edition

Volume 31 (2022): Edition 2 (July 2022)

Volume 31 (2022): Edition 1 (March 2022)

Volume 30 (2021): Edition 4 (November 2021)

Volume 30 (2021): Edition 3 (July 2021)

Volume 30 (2021): Edition 2 (May 2021)

Volume 30 (2021): Edition 1 (March 2021)

Volume 29 (2020): Edition 3 (December 2020)

Volume 29 (2020): Edition 2 (August 2020)

Volume 29 (2020): Edition 1 (April 2020)

Volume 28 (2019): Edition 7 (December 2019)

Volume 28 (2019): Edition 6 (August 2019)

Volume 28 (2019): Edition 5 (May 2019)

Volume 28 (2018): Edition 4 (December 2018)

Volume 28 (2018): Edition 3 (October 2018)

Volume 28 (2018): Edition 2 (August 2018)

Volume 28 (2018): Edition 1 (April 2018)

Volume 27 (2017): Edition 8 (December 2017)

Volume 27 (2017): Edition 7 (September 2017)

Volume 27 (2017): Edition 6 (April 2017)

Volume 27 (2017): Edition 5 (January 2017)

Volume 27 (2016): Edition 4 (October 2016)

Volume 27 (2016): Edition 3 (July 2016)

Volume 27 (2016): Edition 2 (April 2016)

Volume 27 (2016): Edition 1 (January 2016)

Volume 26 (2015): Edition 7 (September 2015)

Volume 26 (2015): Edition 6 (June 2015)

Volume 26 (2015): Edition 5 (March 2015)

Volume 26 (2014): Edition 4 (December 2014)

Volume 26 (2014): Edition 3 (September 2014)

Volume 26 (2014): Edition 2 (July 2014)

Volume 26 (2014): Edition 1 (April 2014)

Volume 25 (2013): Edition 8 (December 2013)

Volume 25 (2013): Edition 7 (September 2013)

Volume 25 (2013): Edition 6 (June 2013)

Volume 25 (2013): Edition 5 (March 2013)

Volume 25 (2012): Edition 4 (December 2012)

Volume 25 (2012): Edition 3 (August 2012)

Volume 25 (2012): Edition 2 (June 2012)

Volume 25 (2012): Edition 1 (February 2012)

Volume 24 (2011): Edition 6 (November 2011)

Volume 24 (2011): Edition 5 (May 2011)

Volume 24 (2011): Edition 4 (January 2011)

Volume 24 (2010): Edition 3 (November 2010)

Volume 24 (2010): Edition 2 (July 2010)

Volume 24 (2010): Edition 1 (April 2010)

Volume 23 (2009): Edition 6 (December 2009)

Volume 23 (2009): Edition 5 (September 2009)

Volume 23 (2009): Edition 4 (May 2009)

Volume 23 (2008): Edition 3 (December 2008)

Volume 23 (2008): Edition 2 (August 2008)

Volume 23 (2008): Edition 1 (April 2008)

Volume 22 (2007): Edition 5 (June 2007)

Volume 22 (2007): Edition 4 (January 2007)

Volume 22 (2006): Edition 3 (October 2006)

Volume 22 (2006): Edition 2 (July 2006)

Volume 22 (2006): Edition 1 (April 2006)

Volume 21 (2005): Edition 8 (December 2005)

Volume 21 (2005): Edition 7 (October 2005)

Volume 21 (2005): Edition 6 (July 2005)

Volume 21 (2005): Edition 5 (April 2005)

Volume 21 (2004): Edition 4 (December 2004)

Volume 21 (2004): Edition 3 (October 2004)

Volume 21 (2004): Edition 2 (July 2004)

Volume 21 (2004): Edition 1 (March 2004)

Volume 20 (2003): Edition 8 (December 2003)

Volume 20 (2003): Edition 7 (November 2003)

Volume 20 (2003): Edition 6 (July 2003)

Volume 20 (2003): Edition 5 (March 2003)

Volume 20 (2002): Edition 4 (December 2002)

Volume 20 (2002): Edition 3 (August 2002)

Volume 20 (2002): Edition 2 (June 2002)

Volume 20 (2002): Edition 1 (February 2002)

Volume 19 (2001): Edition 7 (October 2001)

Volume 19 (2001): Edition 6 (July 2001)

Volume 19 (2001): Edition 5 (April 2001)

Volume 19 (2001): Edition 4 (January 2001)

Volume 19 (2000): Edition 3 (October 2000)

Volume 19 (2000): Edition 2 (July 2000)

Volume 19 (2000): Edition 1 (April 2000)

Volume 18 (1999): Edition 6 (December 1999)

Volume 18 (1999): Edition 5 (July 1999)

Volume 18 (1999): Edition 4 (April 1999)

Volume 18 (1998): Edition 3 (December 1998)

Volume 18 (1998): Edition 2 (August 1998)

Volume 18 (1998): Edition 1 (April 1998)

Volume 17 (1997): Edition 3 (December 1997)

Volume 17 (1997): Edition 2 (September 1997)

Volume 17 (1996): Edition 1 (December 1996)

Volume 16 (1995): Edition 4 (November 1995)

Volume 16 (1995): Edition 3 (July 1995)

Volume 16 (1994): Edition 2 (June 1994)

Volume 16 (1994): Edition 1 (May 1994)

Volume 15 (1992): Edition 3 (November 1992)

Volume 15 (1992): Edition 2 (April 1992)

Volume 15 (1991): Edition 1 (August 1991)

Volume 14 (1990): Edition 6 (June 1990)

Volume 14 (1989): Edition 5 (October 1989)

Volume 14 (1989): Edition 4 (February 1989)

Volume 14 (1989): Edition 3 (January 1989)

Volume 14 (1988): Edition 2 (October 1988)

Volume 14 (1987): Edition 1 (December 1987)

Volume 13 (1986): Edition 5 (December 1986)

Volume 13 (1986): Edition 4 (August 1986)

Volume 13 (1986): Edition 3 (July 1986)

Volume 13 (1985): Edition 2 (December 1985)

Volume 13 (1985): Edition 1 (January 1985)

Volume 12 (1984): Edition 5 (November 1984)

Volume 12 (1984): Edition 4 (July 1984)

Volume 12 (1984): Edition 3 (February 1984)

Volume 12 (1983): Edition 2 (June 1983)

Volume 12 (1983): Edition 1 (February 1983)

Volume 11 (1982): Edition 5 (November 1982)

Volume 11 (1982): Edition 4 (August 1982)

Volume 11 (1982): Edition 3 (January 1982)

Volume 11 (1981): Edition 2 (September 1981)

Volume 11 (1981): Edition 1 (March 1981)

Volume 10 (1980): Edition 3 (October 1980)

Volume 10 (1980): Edition 2 (July 1980)

Volume 10 (1979): Edition 1 (December 1979)

Volume 9 (1978): Edition 5 (December 1978)

Volume 9 (1978): Edition 4 (July 1978)

Volume 9 (1977): Edition 3 (October 1977)

Volume 9 (1977): Edition 2 (June 1977)

Volume 9 (1977): Edition 1 (April 1977)

Volume 8 (1976): Edition 7 (October 1976)

Volume 8 (1976): Edition 6 (June 1976)

Volume 8 (1976): Edition 5 (March 1976)

Volume 8 (1975): Edition 4 (December 1975)

Volume 8 (1975): Edition 3 (August 1975)

Volume 8 (1975): Edition 2 (May 1975)

Volume 8 (1975): Edition 1 (January 1975)

Volume 7 (1974): Edition 5 (September 1974)

Volume 7 (1974): Edition 4 (April 1974)

Volume 7 (1973): Edition 3 (November 1973)

Volume 7 (1973): Edition 2 (June 1973)

Volume 7 (1973): Edition 1 (January 1973)

Volume 6 (1972): Edition 5 (October 1972)

Volume 6 (1972): Edition 4 (August 1972)

Volume 6 (1972): Edition 3 (March 1972)

Volume 6 (1971): Edition 2 (September 1971)

Volume 6 (1971): Edition 1 (July 1971)

Volume 5 (1970): Edition 6 (December 1970)

Volume 5 (1970): Edition 5 (November 1970)

Volume 5 (1970): Edition 4 (August 1970)

Volume 5 (1969): Edition 3 (December 1969)

Volume 5 (1969): Edition 2 (August 1969)

Volume 5 (1969): Edition 1 (June 1969)

Volume 4 (1968): Edition 7 (December 1968)

Volume 4 (1968): Edition 6 (November 1968)

Volume 4 (1968): Edition 5 (July 1968)

Volume 4 (1968): Edition 4 (May 1968)

Volume 4 (1968): Edition 3 (February 1968)

Volume 4 (1967): Edition 2 (October 1967)

Volume 4 (1967): Edition 1 (August 1967)

Volume 3 (1966): Edition 9 (December 1966)

Volume 3 (1966): Edition 8 (December 1966)

Volume 3 (1966): Edition 7 (November 1966)

Volume 3 (1966): Edition 6 (September 1966)

Volume 3 (1966): Edition 5 (May 1966)

Volume 3 (1965): Edition 4 (October 1965)

Volume 3 (1965): Edition 3 (August 1965)

Volume 3 (1965): Edition 2 (May 1965)

Volume 3 (1965): Edition 1 (April 1965)

Volume 2 (1964): Edition 7 (November 1964)

Volume 2 (1964): Edition 6 (October 1964)

Volume 2 (1964): Edition 5 (May 1964)

Volume 2 (1964): Edition 4 (February 1964)

Volume 2 (1963): Edition 3 (October 1963)

Volume 2 (1963): Edition 2 (June 1963)

Volume 2 (1963): Edition 1 (March 1963)

Volume 1 (1962): Edition 10 (December 1962)

Volume 1 (1962): Edition 9 (December 1962)

Volume 1 (1962): Edition 8 (November 1962)

Volume 1 (1962): Edition 7 (November 1962)

Volume 1 (1962): Edition 6 (July 1962)

Volume 1 (1962): Edition 5 (February 1962)

Volume 1 (1961): Edition 4 (November 1961)

Volume 1 (1961): Edition 3 (August 1961)

Volume 1 (1961): Edition 2 (May 1961)

Volume 1 (1961): Edition 1 (January 1961)

Détails du magazine
Format
Magazine
eISSN
2719-9509
Première publication
01 Jan 1992
Période de publication
4 fois par an
Langues
Anglais

Chercher

Volume 29 (2020): Edition 2 (August 2020)

Détails du magazine
Format
Magazine
eISSN
2719-9509
Première publication
01 Jan 1992
Période de publication
4 fois par an
Langues
Anglais

Chercher

5 Articles
Accès libre

Editors’ Note

Publié en ligne: 25 Sep 2020
Pages: 55 - 56

Résumé

Accès libre

Analysis of α-Tocopherol in Tobacco and Cigarette Smoke

Publié en ligne: 25 Sep 2020
Pages: 57 - 65

Résumé

Resume

La présence dans le tabac α-tocophérol, substance appartenant à la famille des vitamines E, est avérée depuis plusieurs années. Ce composé est un antioxydant et protège les membranes cellulaires des dommages causés par les substances oxydantes. Lors du fumage, α-tocophérol opère un transfert du tabac vers la fumée et est donc également détectable dans la fumée de tabac. Une multitude d’études décrivent la détection analytique de α-tocophérol dans un large éventail de matrices incluant, entre autres, le tabac et la fumée de tabac. Cependant, aucun des articles publiés à ce jour n’évoque la détermination quantitative de α-tocophérol dans le tabac ou dans la fumée de cigarette. Un grand nombre de ces méthodes ne fait l’objet d’aucune publication, n’a été présenté qu’à l’occasion de colloques ou n’apparaît exclusivement que dans des documents internes aux entreprises.

La présente étude entend explorer la quantification de α-tocophérol et, lorsqu’il est présent, de l’acétate d’alpha-tocophérol dans le tabac et la fumée de tabac. La méthode CLHP mise au point à cette fin est détaillée dans le présent article. Pour la détection, nous eûmes recours tant aux ultraviolets qu’à la spectrométrie de masse en tandem et mode MRM (contrôle des réactions multiples). Les résultats obtenus grâce à la méthode de détection par UV concordèrent bel et bien avec les données mesurées grâce à la spectrométrie de masse. Ce procédé analytique fut appliqué tant pour la détermination de α-tocophérol dans divers tabacs que pour sa quantification dans le condensat de fumée principale (matière particulaire totale- MPT) des cigarettes composées de ces mêmes tabacs. Selon la variété de tabac, les teneurs en α-tocophérol mesurées oscillaient entre environ 200 μg/g et 900 μg/g, exprimées en poids sec de tabac. Après l’obtention du condensat de fumée principale (MPT) de cigarette par un fumage à la machine conforme à la norme ISO 3308, nous observâmes des teneurs en MPT α-tocophérol oscillant entre environ 2 μg/mg et un peu plus de 4 μg/mg de MPT. Sur cette base, pour les cigarettes avec 10 mg de condensat sec, les teneurs en α-tocophérol dans la fumée principale oscillaient entre 20 et 40 μg/cigarette. Une bonne corrélation apparaît entre la teneur en α-tocophérol des tabacs et les mesures de MPT relevées dans la fumée principale desdits tabacs composant les cigarettes. Aucune présence d’acétate d’alpha-tocophérol ne put être observée dans le tabac.

Mots clés

  • α-Tocopherol
  • α-tocopheryl acetate
  • tobacco
  • cigarette smoke
Accès libre

Robustness of HPHC Reduction for THS 2.2 Aerosol Compared with 3R4F Reference Cigarette Smoke Under High Intensity Puffing Conditions

Publié en ligne: 25 Sep 2020
Pages: 66 - 83

Résumé

Resume

A défaut de normes spécifiques à l’évaluation de la robustesse de la réduction des niveaux de composées nocifs et potentiellement nocifs (HPHC en anglais), l’aérosol généré par le THS 2.2, un produit à partir de tabac chauffé, a été comparé avec la fumée principale d’une cigarette de référence 3R4F, en considérant une large variété de régimes de bouffées réalisée à partir de machines à fumer analytiques. La réduction moyenne ainsi que le concept introduit de seuil limite de robustesse des réductions mesurées ont été dérivés de la concentration en masse de HPHC exprimée par stick de tabac et normalisée par le volume total de bouffée, ceci afin de proposer une alternative pour l’évaluation de certains produits, lorsqu’un ajustement des taux par rapport à la nicotine ne serait pas applicable. Par ailleurs, cette étude explore l’influence de la ventilation de la cigarette de référence 3R4F et la discussion aborde le rôle de la température et des précurseurs de composés formés dans le contexte de la robustesse de réduction des niveaux de HPHCs. 54 HPHCs ont été analysés, sous de multiples régimes, dans l’aérosol produit par THS 2.2 et dans la fumée principale de la cigarette 3R4F. La robustesse a été déterminée par la comparaison des combinaisons croisées de réduction moyenne des HPHCs entre tous les régimes. Des valeurs seuils de robustesse propre à chaque HPHC ont été statistiquement calculées pour l’ensemble des régimes. Les résultats observés dans les conditions “Health Canada Intense” (HCI) ainsi qu’à des régimes plus intenses ont indiqué, qu’en moyenne, la réduction des niveaux des HPHCs était supérieure à 90% et que la majorité des 54 HPHCs étudiés dans l’aérosol THS 2.2 présentait même un taux de réduction supérieur à 90%. La robustesse du THS 2.2 dans le maintien des niveaux de réduction des HPHCs considérés peut être quantifiée, quel que soit le régime suivi. Le fait de normaliser la masse d’HPHC par stick de tabac et par le volume total de bouffée est une manière adaptée de comparer la robustesse de la performance mesurée d’un produit au travers d’une vaste palette de régimes de bouffées. Nos observations vont considérablement contribuer aux études de robustesse des produits courants et futurs dans le cas où une approche classique n’est pas applicable.

Mots clés

  • Tobacco Heating System
  • THS 2.2
  • reduced-risk product
  • harmful and potentially harmful constituent
  • HPHC
  • aerosol chemistry
Accès libre

Variations of TSNA Levels in Tobaccos Upon Heating at Moderate Temperatures

Publié en ligne: 25 Sep 2020
Pages: 84 - 96

Résumé

Resume

Les nitrosamines spécifiques du tabac (TSNA), y compris la nitrosoanabasine (NAB), la nitrosoanatabine (NAT), la 4-(méthylnitrosamino)-1-(3-pyridyl)-1-butanone (NNK) et la nitrosonornicotine (NNN) sont naturellement présentes, à l’état de trace, dans le tabac. Lors du traitement du tabac, de la préparation du tabac expansé et d’une utilisation dans des produits de tabac qui “ne brûlent pas mais chauffent”, le tabac est exposé à des degrés variables de chaleur. La littérature indique que le chauffage du tabac augmente les niveaux des TSNA. Sachant que l’augmentation des TSNA dans le tabac chauffé demeurait encore mal comprise, la présente étude évalua les niveaux de TSNA dans six types de tabacs en fonction d’une exposition modérée à la chaleur. Les tabacs retenus pour l’analyse furent: La partie inférieure sur la tige de tabac blond, la partie supérieure sur la tige de tabac blond (USA), la partie inférieure sur la tige de tabac Burley, la partie supérieure sur la tige de tabac Burley (USA) ainsi que deux mélanges de tabac d’Orient (Turquie, Grèce, Bulgarie, Macédoine du Nord). Le chauffage fut effectué dans des tubes de verre scellés dans un four porté à des températures de 100 °C, 150 °C, 200 °C et 250 °C durant des intervalles de 2 et 5 minutes. Les températures à l’intérieur des tubes de verre s’avérèrent inférieures aux valeurs-cibles et furent observées séparément en fonction du chauffage des tubes de verre. L’étude ne révéla aucune différence significative pour un même type de tabac (indépendamment de la portion de la tige) mais épingla des différences considérables entre les divers types de tabac eu égard aux niveaux de TSNA; en l’occurrence, les tabacs Burley présentèrent les niveaux les plus élevés tandis que les tabacs d’Orient livrèrent les niveaux les plus bas. Indépendamment du type de tabac, les TSNA augmentèrent, dans une certaine mesure, à chaque hausse de la température. Pour un temps de chauf-fage de 2 minutes, l’augmentation des TSNA fut relativement mineure jusqu’à une température d’environ 200 °C mais les niveaux se mirent à presque doubler quand la température du four atteignit 250 °C. Pour un temps de chauffage de 5 minutes, la hausse des TSNA s’enclencha à une température approximative de 150 °C pour atteindre un pic à 200 °C qui provoqua plus qu’un doublement du niveau initial des TSNA. Un chauffage prolongé à 250 °C (5 minutes) déclencha un phénomène de décomposition des TSNA dont les niveaux se mirent à chuter.

Mots clés

  • TSNAs
  • tobacco heating
  • moderate temperatures
Accès libre

Statistical Analysis for Comparison of the Results Obtained by Capillary Columns and Packed Columns in the Determination of Water Yield in Smoke Condensates Analyzed in Cigarettes for the 24th Asia Collaborative Study

Publié en ligne: 25 Sep 2020
Pages: 97 - 118

Résumé

Resume

Récemment, les colonnes capillaires ont été abondamment utilisées afin de doser méthodiquement les teneurs en eau dans le condensat de fumée même si la norme ISO 10362-1:1999 “Cigarettes - Dosage de l’eau dans les condensats de fumée – Partie 1: Méthode par chromatographie en phase gazeuse” mentionne spécifiquement les colonnes à remplissage pour toute chromatographie gazeuse. A la suite d’un réexamen systématique réalisé en 2015, le comité technique ISO/TC126 décida de revoir la norme afin d’inclure l’utilisation de colonnes capillaires. L’objectif de la présente étude était de confirmer la comparabilité des teneurs en eau relevées par la méthode recourant aux colonnes capillaires à celles mesurées dans les colonnes à remplissage par le biais d’une analyse statistique des données de rendement recensées par la 24e étude collaborative asiatique qui inclut 86 jeux de données soumis par 64 laboratoires. Après l’exclusion des valeurs aberrantes à travers des tests de Cochran et de Grubbs, les jeux de données furent classés par type de colonne utilisé pour la chromatographie en phase gazeuse et ensuite par teneurs en eau médianes. Ensuite, la répétabilité et la reproductibilité furent calculées pour chaque type de colonne.

Des différences significatives des teneurs en eau ne furent pas observées entre les colonnes capillaires et à remplis-sage. La répétabilité et la reproductibilité des teneurs en eau mesurées grâce aux colonnes capillaires furent comparables à celles observées sur les colonnes à remplissage prescrites dans la norme ISO 10362-1:1999. A la lumière de ces résultats, il fut confirmé que les colonnes capillaires constituaient une option alternative appropriée aux colonnes à remplissage dans le cadre de la chromatographie en phase gazeuse évoquée dans la norme ISO 10362-1:1999.

5 Articles
Accès libre

Editors’ Note

Publié en ligne: 25 Sep 2020
Pages: 55 - 56

Résumé

Accès libre

Analysis of α-Tocopherol in Tobacco and Cigarette Smoke

Publié en ligne: 25 Sep 2020
Pages: 57 - 65

Résumé

Resume

La présence dans le tabac α-tocophérol, substance appartenant à la famille des vitamines E, est avérée depuis plusieurs années. Ce composé est un antioxydant et protège les membranes cellulaires des dommages causés par les substances oxydantes. Lors du fumage, α-tocophérol opère un transfert du tabac vers la fumée et est donc également détectable dans la fumée de tabac. Une multitude d’études décrivent la détection analytique de α-tocophérol dans un large éventail de matrices incluant, entre autres, le tabac et la fumée de tabac. Cependant, aucun des articles publiés à ce jour n’évoque la détermination quantitative de α-tocophérol dans le tabac ou dans la fumée de cigarette. Un grand nombre de ces méthodes ne fait l’objet d’aucune publication, n’a été présenté qu’à l’occasion de colloques ou n’apparaît exclusivement que dans des documents internes aux entreprises.

La présente étude entend explorer la quantification de α-tocophérol et, lorsqu’il est présent, de l’acétate d’alpha-tocophérol dans le tabac et la fumée de tabac. La méthode CLHP mise au point à cette fin est détaillée dans le présent article. Pour la détection, nous eûmes recours tant aux ultraviolets qu’à la spectrométrie de masse en tandem et mode MRM (contrôle des réactions multiples). Les résultats obtenus grâce à la méthode de détection par UV concordèrent bel et bien avec les données mesurées grâce à la spectrométrie de masse. Ce procédé analytique fut appliqué tant pour la détermination de α-tocophérol dans divers tabacs que pour sa quantification dans le condensat de fumée principale (matière particulaire totale- MPT) des cigarettes composées de ces mêmes tabacs. Selon la variété de tabac, les teneurs en α-tocophérol mesurées oscillaient entre environ 200 μg/g et 900 μg/g, exprimées en poids sec de tabac. Après l’obtention du condensat de fumée principale (MPT) de cigarette par un fumage à la machine conforme à la norme ISO 3308, nous observâmes des teneurs en MPT α-tocophérol oscillant entre environ 2 μg/mg et un peu plus de 4 μg/mg de MPT. Sur cette base, pour les cigarettes avec 10 mg de condensat sec, les teneurs en α-tocophérol dans la fumée principale oscillaient entre 20 et 40 μg/cigarette. Une bonne corrélation apparaît entre la teneur en α-tocophérol des tabacs et les mesures de MPT relevées dans la fumée principale desdits tabacs composant les cigarettes. Aucune présence d’acétate d’alpha-tocophérol ne put être observée dans le tabac.

Mots clés

  • α-Tocopherol
  • α-tocopheryl acetate
  • tobacco
  • cigarette smoke
Accès libre

Robustness of HPHC Reduction for THS 2.2 Aerosol Compared with 3R4F Reference Cigarette Smoke Under High Intensity Puffing Conditions

Publié en ligne: 25 Sep 2020
Pages: 66 - 83

Résumé

Resume

A défaut de normes spécifiques à l’évaluation de la robustesse de la réduction des niveaux de composées nocifs et potentiellement nocifs (HPHC en anglais), l’aérosol généré par le THS 2.2, un produit à partir de tabac chauffé, a été comparé avec la fumée principale d’une cigarette de référence 3R4F, en considérant une large variété de régimes de bouffées réalisée à partir de machines à fumer analytiques. La réduction moyenne ainsi que le concept introduit de seuil limite de robustesse des réductions mesurées ont été dérivés de la concentration en masse de HPHC exprimée par stick de tabac et normalisée par le volume total de bouffée, ceci afin de proposer une alternative pour l’évaluation de certains produits, lorsqu’un ajustement des taux par rapport à la nicotine ne serait pas applicable. Par ailleurs, cette étude explore l’influence de la ventilation de la cigarette de référence 3R4F et la discussion aborde le rôle de la température et des précurseurs de composés formés dans le contexte de la robustesse de réduction des niveaux de HPHCs. 54 HPHCs ont été analysés, sous de multiples régimes, dans l’aérosol produit par THS 2.2 et dans la fumée principale de la cigarette 3R4F. La robustesse a été déterminée par la comparaison des combinaisons croisées de réduction moyenne des HPHCs entre tous les régimes. Des valeurs seuils de robustesse propre à chaque HPHC ont été statistiquement calculées pour l’ensemble des régimes. Les résultats observés dans les conditions “Health Canada Intense” (HCI) ainsi qu’à des régimes plus intenses ont indiqué, qu’en moyenne, la réduction des niveaux des HPHCs était supérieure à 90% et que la majorité des 54 HPHCs étudiés dans l’aérosol THS 2.2 présentait même un taux de réduction supérieur à 90%. La robustesse du THS 2.2 dans le maintien des niveaux de réduction des HPHCs considérés peut être quantifiée, quel que soit le régime suivi. Le fait de normaliser la masse d’HPHC par stick de tabac et par le volume total de bouffée est une manière adaptée de comparer la robustesse de la performance mesurée d’un produit au travers d’une vaste palette de régimes de bouffées. Nos observations vont considérablement contribuer aux études de robustesse des produits courants et futurs dans le cas où une approche classique n’est pas applicable.

Mots clés

  • Tobacco Heating System
  • THS 2.2
  • reduced-risk product
  • harmful and potentially harmful constituent
  • HPHC
  • aerosol chemistry
Accès libre

Variations of TSNA Levels in Tobaccos Upon Heating at Moderate Temperatures

Publié en ligne: 25 Sep 2020
Pages: 84 - 96

Résumé

Resume

Les nitrosamines spécifiques du tabac (TSNA), y compris la nitrosoanabasine (NAB), la nitrosoanatabine (NAT), la 4-(méthylnitrosamino)-1-(3-pyridyl)-1-butanone (NNK) et la nitrosonornicotine (NNN) sont naturellement présentes, à l’état de trace, dans le tabac. Lors du traitement du tabac, de la préparation du tabac expansé et d’une utilisation dans des produits de tabac qui “ne brûlent pas mais chauffent”, le tabac est exposé à des degrés variables de chaleur. La littérature indique que le chauffage du tabac augmente les niveaux des TSNA. Sachant que l’augmentation des TSNA dans le tabac chauffé demeurait encore mal comprise, la présente étude évalua les niveaux de TSNA dans six types de tabacs en fonction d’une exposition modérée à la chaleur. Les tabacs retenus pour l’analyse furent: La partie inférieure sur la tige de tabac blond, la partie supérieure sur la tige de tabac blond (USA), la partie inférieure sur la tige de tabac Burley, la partie supérieure sur la tige de tabac Burley (USA) ainsi que deux mélanges de tabac d’Orient (Turquie, Grèce, Bulgarie, Macédoine du Nord). Le chauffage fut effectué dans des tubes de verre scellés dans un four porté à des températures de 100 °C, 150 °C, 200 °C et 250 °C durant des intervalles de 2 et 5 minutes. Les températures à l’intérieur des tubes de verre s’avérèrent inférieures aux valeurs-cibles et furent observées séparément en fonction du chauffage des tubes de verre. L’étude ne révéla aucune différence significative pour un même type de tabac (indépendamment de la portion de la tige) mais épingla des différences considérables entre les divers types de tabac eu égard aux niveaux de TSNA; en l’occurrence, les tabacs Burley présentèrent les niveaux les plus élevés tandis que les tabacs d’Orient livrèrent les niveaux les plus bas. Indépendamment du type de tabac, les TSNA augmentèrent, dans une certaine mesure, à chaque hausse de la température. Pour un temps de chauf-fage de 2 minutes, l’augmentation des TSNA fut relativement mineure jusqu’à une température d’environ 200 °C mais les niveaux se mirent à presque doubler quand la température du four atteignit 250 °C. Pour un temps de chauffage de 5 minutes, la hausse des TSNA s’enclencha à une température approximative de 150 °C pour atteindre un pic à 200 °C qui provoqua plus qu’un doublement du niveau initial des TSNA. Un chauffage prolongé à 250 °C (5 minutes) déclencha un phénomène de décomposition des TSNA dont les niveaux se mirent à chuter.

Mots clés

  • TSNAs
  • tobacco heating
  • moderate temperatures
Accès libre

Statistical Analysis for Comparison of the Results Obtained by Capillary Columns and Packed Columns in the Determination of Water Yield in Smoke Condensates Analyzed in Cigarettes for the 24th Asia Collaborative Study

Publié en ligne: 25 Sep 2020
Pages: 97 - 118

Résumé

Resume

Récemment, les colonnes capillaires ont été abondamment utilisées afin de doser méthodiquement les teneurs en eau dans le condensat de fumée même si la norme ISO 10362-1:1999 “Cigarettes - Dosage de l’eau dans les condensats de fumée – Partie 1: Méthode par chromatographie en phase gazeuse” mentionne spécifiquement les colonnes à remplissage pour toute chromatographie gazeuse. A la suite d’un réexamen systématique réalisé en 2015, le comité technique ISO/TC126 décida de revoir la norme afin d’inclure l’utilisation de colonnes capillaires. L’objectif de la présente étude était de confirmer la comparabilité des teneurs en eau relevées par la méthode recourant aux colonnes capillaires à celles mesurées dans les colonnes à remplissage par le biais d’une analyse statistique des données de rendement recensées par la 24e étude collaborative asiatique qui inclut 86 jeux de données soumis par 64 laboratoires. Après l’exclusion des valeurs aberrantes à travers des tests de Cochran et de Grubbs, les jeux de données furent classés par type de colonne utilisé pour la chromatographie en phase gazeuse et ensuite par teneurs en eau médianes. Ensuite, la répétabilité et la reproductibilité furent calculées pour chaque type de colonne.

Des différences significatives des teneurs en eau ne furent pas observées entre les colonnes capillaires et à remplis-sage. La répétabilité et la reproductibilité des teneurs en eau mesurées grâce aux colonnes capillaires furent comparables à celles observées sur les colonnes à remplissage prescrites dans la norme ISO 10362-1:1999. A la lumière de ces résultats, il fut confirmé que les colonnes capillaires constituaient une option alternative appropriée aux colonnes à remplissage dans le cadre de la chromatographie en phase gazeuse évoquée dans la norme ISO 10362-1:1999.

Planifiez votre conférence à distance avec Sciendo